1. IMAGINER LE BELLEVUE DE DEMAIN

Quatre grandes orientations urbaines guident le projet: 

  • Les vallons de la Penfeld, support de vie sociale, d’identité positive;
  • L’avenue Victor le Gorgeu, colonne vertébrale et boulevard urbain;
  • Les plateaux, desservis demain par le tramway, habités et résidentialisés;
  • Un développement économique intégrant une économie endogène.

Le projet prévoit des interventions au sein de trois secteurs prioritaires:

  • Secteur Bergot – Provence – Quizac: polarité d’entrée de quartier;
  • Secteur Napoléon III – Kergoat – Kerhallet: polarité de centralité;
  • Secteur Kerbernier – Langevin: polarité Cœur de Campus.

Demain, à Bellevue, un tramway traversera le quartier en son cœur, le Campus sera redessiné, le quartier de Kerbernier transformé (297 logements déconstruits, 417 réhabilités).

À Kerbernier les nouveaux espaces, libérés à la suite des déconstructions, seront l’occasion de développer une offre de logements diversifiée (accession sociale, accession libre, etc.). Ce sera une opportunité de développer un parcours résidentiel pour les locataires du parc social mais également pour l’arrivée de nouveaux habitants. L’intervention de l’Office Foncier Solidaire que nous proposons de créer pourra être envisagée. En parallèle, une nouvelle offre d’habitat verra donc le jour (180 nouveaux logements) et nous reconduirons l’effort auprès des copropriétés privées des années 60/70 dans la transition énergétique. Des interventions sur les espaces publics se tiendront: la place de Metz dont nous avons commencé les travaux (voirie, stationnements, cheminements, containers enterrés, espaces verts), la place Napoléon III, le centre commercial Quizac et le secteur du Bergot également. Cœur du quartier, la place Napoléon III accueillera le projet Disrupt Campus, programme de formation à la conduite de projets d’innovation proposé par l’UBO Open Factory, et la licence Art de l’UBO. Nous procéderons à la réhabilitation des écoles publiques Langevin, Aubrac, Quizac, ainsi qu’à celle des gymnases Lanrédec, Traon Quizac, Dupouy, Provence et Bellevue. Nous proposons enfin la création du pôle Bellevue, pôle de service aux habitants, autour de la reconstruction du centre social, de la médiathèque municipale, de locaux pour la mission locale et pour initier de nouvelles dynamiques associatives.

2. CONSTRUIRE LE GRAND RECOUVRANCE

Le projet se fixe trois grandes orientations urbaines:

  • Ouvrir et articuler le quartier avec les rives de la Penfeld, le secteur des Capucins et le parcours d’interprétation du patrimoine et renouveler l’identité du quartier des Yannicks;
  • Améliorer l’attractivité résidentielle et «l’envie de quartier» en améliorant les services à la population;
  • Recomposer les espaces et conforter un vrai lieu de vie.

Le projet prévoit des interventions au sein de quatre secteurs prioritaires:

  • Secteur Quéliverzan: polarité d’entrée nord du quartier;
  • Pôle Vauban: actualisation de l’offre de services aux habitants;
  • Secteur Halles-Maissin-Prat Lédan: redynamisation économique et sociale;
  • Place de Recouvrance: entrée emblématique de la rive droite.

Nous intégrerons pleinement le Grand Recouvrance dans la démarche «Cœur de métropole».

Nous renforcerons la présence du service public local et de la vie associative avec le pôle Vauban dans un projet unique de renforcement de la dynamique de quartier: reconstruction du Patronage Laïque de Recouvrance, réflexion sur l’école publique, construction de locaux associatifs, de la crèche municipale, d’une crèche associative immersive bilingue, d’un lieu d’accueil parents enfants, et d’un lieu pour les assistantes maternelles (PMI) de ce secteur de la ville.

Nous procéderons à la réhabilitation de 400 logements de BMH (Quéliverzan) et à la déconstruction de la barre (100 logements d’insertion) de la rue de Maissin. Nous développerons une nouvelle offre d’habitat sur l’îlot Nungesser et poursuivrons l’accompagnement sur l’habitat privé.

Nous accompagnerons le développement des halles, nous terminerons l’aménagement de la Place Le Saëc devant les halles afin de prendre en compte les difficultés de sécurité au quotidien. Nous porterons attention à la Place de Recouvrance. Nous stimulerons l’installation d’activités en pieds d’immeubles en nous appuyant sur le dispositif de Générateur que nous avons mis en œuvre dans le Haut Jaurès et qui porte aujourd’hui ses fruits.

3. LANCER UN NOUVEL APPEL À PROJET POUR PONTANIOU

Les actions de ces derniers mois et les échanges nourris dans le cadre des concertations ont permis de faire découvrir et reconnaître les grandes qualités patrimoniales de l’ancienne prison de Pontaniou et l’importance de son lien avec l’histoire de Brest depuis sa construction.

Ce bâtiment est par ailleurs un lieu charnière entre les Ateliers des Capucins et l’opération de renouvellement urbain que nous avons engagée à Recouvrance.

Nous engagerons un nouvel appel à projet pour donner à ce lieu un nouvel usage dans la ville et le quartier de Recouvrance, avec la triple dimension historique, touristique et d’attractivité. Cet appel à projet sera l’occasion, dans le prolongement des concertations déjà menées, de construire de nouvelles formes de participation des habitantes et habitants.

4. DONNER UNE NOUVELLE DYNAMIQUE À LAMBÉZELLEC

Le quartier de Lambézellec est aujourd’hui en mutation et connaitra demain de nouvelles transformations. Pour conduire ces changements, du vallon de Kérinou au bourg, en lien avec l’arrivée du Bus à Haut Niveau de Service (BHNS) et le projet de contournement Nord/Ouest, nous porterons une analyse urbaine fine sur ce quartier. De cette expertise émaneront des propositions d’action avec une attention renforcée sur le commerce et l’habitat du secteur de Kérinou.

En ce qui concerne le projet de contournement, nous sommes conscients que le respect de la biodiversité est un impératif. Nous nous engageons donc à privilégier les solutions alternatives au passage par la vallée du Restic.

5. BIEN VIVRE DANS LE QUARTIER DE L’EUROPE

La création au début des années 2000 du quartier de l’Europe, avec une mairie dédiée, a montré tout l’intérêt de la présence du service public local de proximité. Nous poursuivons donc notre engagement : crèche municipale de l’Europe en cours de reconstruction et d’agrandissement, rénovation des vestiaires et sanitaires de l’ASB, modernisation du complexe sportif du Petit Kerzu et des équipements sportifs de Kérichen (en lien avec le projet important de la Région Bretagne de rénovation de la cité scolaire), agrandissement et mise en accessibilité de de la Maison des associations de Pen ar Créac’h.

Tout cela concourt à permettre à toutes et tous de bien vivre dans ce quartier et de s’y investir dans des projets collectifs. Nous y porterons attention, comme nous sommes attentifs à ce que cette vie de quartier soit vivante partout dans la ville.

6. CONSTRUIRE UNE MAIRIE DE QUARTIER DÉFINITIVE À SAINT-PIERRE

La création du quartier de Saint-Pierre avec une mairie dédiée a montré tout son intérêt dans le renforcement du lien entre le service public local et les habitantes et habitants. Ainsi le rôle des mairies de quartier comme pôle ressource pour toutes et tous sera conforté et amplifié. Une attention sera portée aux personnes rencontrant des difficultés dans leurs démarches en ligne vis-à-vis des autres services publics. Depuis la création du quartier, la mairie de quartier de Saint-Pierre est hébergée dans des locaux provisoires. Nous construirons une mairie adaptée aux nouveaux enjeux de proximité et de liens avec les habitantes et habitants de ce secteur de la ville. Cette nouvelle mairie permettra de proposer une salle de cérémonie de qualité ainsi qu’une salle de réunion ouverte et disponible.

7. RENFORCER SAINT-MARC COMME QUARTIER DE VIE AU QUOTIDIEN, D’ATTRACTIVITÉ ÉCONOMIQUE ET TOURISTIQUE

La rénovation d’Océanopolis et de ses abords, le renforcement des équipements du centre nautique du Moulin Blanc, la construction d’une école publique neuve à Kerisbian, les nouvelles activités économiques créées à partir du nouveau polder, notre projet pour le Moulin Blanc, le réaménagement de l’îlot Tunisie Verdun pour offrir de nouvelles opportunités d’habiter à Saint Marc, viendront renforcer l’attractivité de ce quartier.

8. POURSUIVRE LA DYNAMIQUE ENCLENCHÉE POUR LE HAUT-JAURÈS

Nous poursuivrons la dynamique enclenchée au-delà de l’opération programmée d’amélioration de l’habitat-renouvellement urbain (OPAH-RU) qui prendra fin en 2021. Une deuxième OPAH-RU sera envisagée (2021-2026).

9. PORTER UN REGARD PARTICULIER SUR CERTAINS SITES

Naturellement, nous poursuivrons le développement du plateau des Capucins et de l’îlot Nungesser en y accueillant des programmes à haute valeur d’usage et architecturale. Mais nous nous devons aussi d’accompagner les sites «mutables» en centralité: micro-quartier de Cerdan-Courbet-République, îlot de la rue de Lyon (Brest centre), de Menez Bihan (Lambézellec), de Tunisie Verdun (Saint-Marc), secteur Kerber (SaintPierre)… Enfin, les entrées de nos quartiers et les anciens faubourgs feront l’objet d’un regard particulier. Les rues comme Anatole France, Verdun ou Robespierre possèdent un patrimoine bâti intéressant mais peu valorisé aujourd’hui.