108 ACCOMPAGNER LES HABITANTS DANS LA RÉDUCTION DES DÉCHETS MÉNAGERS

À travers des ateliers, des actions de promotion (Défis zéros déchets), de la mise à disposition d’outils (composteurs, lombricomposteur, bacs, etc.), il s’agira de réussir à réduire année après année le nombre de déchets jetés par les familles.

Nous proposerons des ateliers pédagogiques gratuits pour réduire les consommations d’eau et d’énergie, pour réduire la consommation de produits et d’emballages, pour trier les déchets individuels et fabriquer des produits ménagers bios. Nous pourrons également fournir sur demande des emballages réutilisables (consignes) aux familles.

109 AMPLIFIER LE TRI SÉLECTIF DES DÉCHETS DU TERRITOIRE

La réduction des déchets jetés par foyer a atteint un plateau depuis plusieurs années. Si des efforts ont été faits, par les acteurs publics comme privés, nous devons aujourd’hui passer à la vitesse supérieure pour garantir un meilleur tri des déchets et donc un meilleur recyclage.

Afin de passer un cap dans l’objectif d’améliorer encore le recyclage, notamment des bio-déchets, nous généraliserons l’installation et la mise à disposition de composteurs pour les particuliers.

Concernant l’enlèvement des ordures ménagères, nous étudierons la mise en place d’un dispositif de tri sélectif pour chaque foyer brestois.

Enfin, il existe actuellement cinq déchèteries sur le territoire de Brest métropole. Ces espaces permettent de déposer déchets électriques, spécifiques, verts mais aussi gravats, métaux, encombrants, etc. Afin d’amplifier la capacité, nous créerons une déchetterie verte supplémentaire sur le territoire de la métropole.

110 LUTTER CONTRE LES DÉPÔTS SAUVAGES

Déchets de construction, déchets verts, sacs et films plastiques, canettes, pneus et autres incontournables mégots de cigarettes… 90% des communes seraient concernées par ce problème. Selon l’ADEME, les dépôts sauvages représenteraient 21kg par an et par habitant. Nous poursuivrons la lutte contre ce fléau qui pollue notre environnement et qui détruit des espaces naturels.

Nous devons sensibiliser tous les acteurs du territoire face à ce problème par des campagnes de communication et de sensibilisation globales et ciblées (particuliers, professionnels, etc.). Nous souhaitons encourager le civisme, mais nous proposons aussi de renforcer les outils de lutte contre ces dépôts et d’augmenter les sanctions financières.

111 CRÉER DES RESSOURCERIES DANS LES QUARTIERS BRESTOIS

Que faire des appareils électroniques qui fonctionnent encore mais dont nous ne voulons plus? Des meubles dont nous devons nous séparer pour cause de déménagement? Ou des nombreux objets qui pourraient être utiles à d’autres (vaisselle, vêtements…)? Si plusieurs acteurs sont susceptibles d’être intéressés comme le réseau Emmaüs ou la filière Relais, de nouvelles organisations sont appelées à se multiplier: les ressourceries.

Le principe est simple: la ressourcerie collecte les objets pour les réparer ou les détourner et les revendre sans but lucratif. Les ressourceries collectent, valorisent, revendent et sensibilisent pour prolonger la durée de vie des produits et inciter au changement de comportement.

Nous proposons, en lien avec les acteurs du territoire déjà impliqués, d’amplifier la dynamique et d’accompagner l’implantation d’un réseau de ressourceries, dans chaque quartier brestois. L’intérêt de créer plusieurs lieux de collecte est de renforcer la visibilité et l’incitation à utiliser ce système. Au sein de ces lieux, des ateliers de type «Repair Café», déjà présents à Brest, seront aussi utiles pour permettre aux habitants de restaurer des objets en bout de course (petit électroménager, informatique etc.).

Ces ressourceries seront installées au même endroit ou à proximité des épiceries solidaires dont nous proposons également la création.