93 CONSTRUIRE LA SECONDE LIGNE DE TRAMWAY ET LE BUS À HAUT NIVEAU DE SERVICE

Le projet de seconde ligne de tramway, de nouvelle ligne de bus à haut niveau de service (BHNS) et de renforcement du réseau métropolitain devra être poursuivi. Nous considérons qu’il s’agit là d’un des grands projets structurants que nous aurons à mener pour améliorer le transport en commun dans notre ville, offrir un service public de transport de qualité à toutes les habitantes et tous les habitants, mieux desservir certains quartiers de notre ville, et en conséquence lutter contre le réchauffement climatique.

Grâce à une large concertation menée au printemps 2019, ce projet a reçu l’assentiment quasi-unanime d’une large partie de la population métropolitaine, des acteurs économiques, universitaires et hospitaliers. Il répond aux besoins du territoire et des quartiers de jouir d’une offre de transports de qualité ainsi que d’une vision stratégique et de long terme pour notre réseau.

94 ÉTUDIER LA CREATION D’UN BUS-RADE ENTRE PLOUGASTEL-DAOULAS ET LE TECHNOPOLE

En lien avec le délégataire des transports, les communes et les acteurs socio-économiques, nous étudierons la création d’un bus-rade entre Plougastel-Daoulas et le Technopôle, qui passerait par Le Relecq-Kerhuon et les ports de Brest et constituerait une alternative à l’usage de la voiture individuelle.

95 SOUTENIR LE DÉVELOPPEMENT DE LA PRATIQUE DU VÉLO

Nous devons être encore plus ambitieux en matière de développement de la pratique du vélo. Les attentes des Brestoises et des Brestois ont fortement augmenté ces dernières années, il y a donc nécessité de faire évoluer les modes de déplacement. Le nouveau schéma directeur y contribuera directement et les budgets dédiés à sa mise en œuvre seront augmentés.

Pour ce faire, il faudra veiller à mettre en œuvre des voies cyclables sécurisées sur les principaux axes de la ville centre et leur continuité, à sécuriser notamment les passages aux giratoires et à offrir du stationnement sécurisé et couvert aux cyclistes. Nous étudierons également la mise en œuvre d’une offre de vélos en libre-service. Enfin, nous nous engageons à prendre en compte directement et intégrer les recommandations des cyclistes dans nos politiques publiques de développement des mobilités en nous basant sur le baromètre des villes cyclables de la fédération des usagers de la bicyclette.

96 AGIR POUR LA PLACE DES PIÉTONS EN VILLE

La ville de Brest dispose d’un réseau dense d’écoles et d’équipements de quartier. Les cheminements piétons autour et entre ces équipements seront améliorés en lien avec les utilisateurs quotidiens afin de renforcer la dimension quartier. Une même attention sera portée aux cheminements piétons autour des équipements publics ouverts aux habitantes et habitants ainsi qu’aux commerces de proximité.

Outre les enjeux d’accessibilité pour les personnes en situation de handicap (bancs, zones de repos, rambardes, rampes, etc.), les enjeux du vieillissement et des déplacements piétons des personnes âgées seront intégrés dans cette réflexion afin d’améliorer la ville pour les piétons. Le budget global pour la mise en œuvre de ces aménagements sera augmenté.

En vue de favoriser les liaisons piétonnes entre le port et le centre-ville, nous proposons également la création d’un ascenseur urbain dans le secteur de la Carène.

En concertation avec les habitants, nous proposerons la création de nouvelles zones de rencontre (zones 20) (à l’instar des zones présentes aux croisements de la rue de Siam ou à l’entrée du téléphérique) et de nouvelles aires piétonnes. Les premières d’entre elles pourraient être réalisées aux abords des Halles Saint-Louis et aux abords de la place Guérin.

Nous créerons également des continuités vertes qui favoriseront la circulation des piétons, en reliant les espaces verts par des cheminements végétalisés piétons et cyclables. Cela permettra de favoriser la biodiversité mais aussi d’améliorer notre qualité de vie.

97 CONTINUER DE DEVELOPPER LES NOUVEAUX USAGES DE LA VOITURE

Covoiturage, autopartage, autostop organisé : il faut penser les mobilités avec la voiture mais faire évoluer son usage. Il faut penser le covoiturage au niveau du Pays de Brest et en partenariat avec les entreprises. Nous continuerons de soutenir les initiatives d’autostop organisé comme la cabane à pouces à Plougastel, d’encourager et de développer les initiatives d’autopartage qui permettent de limiter l’emprise de la voiture en ville et offrent une solution aux foyers n’ayant pas les moyens d’acquérir et d’entretenir un véhicule.