98 BÂTIR UN PLAN DE RÉNOVATION ÉNERGÉTIQUE DES BÂTIMENTS PUBLICS ET AU-DELÀ

Avec la rénovation énergétique des écoles publiques brestoises, nous avons enclenché une dynamique que nous souhaitons poursuivre. Il s’agit de réduire la facture énergétique, et donc l’empreinte écologique de notre patrimoine public. Nous souhaitons aller plus loin en réalisant un diagnostic précis de nos besoins énergétiques, et en réalisant des travaux d’ampleur pour consommer moins.

Sur la base du diagnostic énergétique des écoles publiques de quartier, nous poursuivrons la rénovation engagée avec les écoles publiques Aubrac et 4 Moulins, par les écoles publiques Kerargaouyat, Langevin, Hauts de Penfeld, etc.

Cette rénovation énergétique devra concerner nos équipements de quartier, nos équipements sportifs et culturels, nos salles municipales et les locaux de notre collectivité. Isolation, amélioration de la régulation du chauffage, de l’éclairage, de la consommation d’eau, mise en place d’un contrat de performance énergétique sont autant d’outils qui permettent d’atteindre cet objectif.

Nous engagerons la rénovation énergétique des bâtiments mis à disposition des associations d’éducation populaire animant les équipements de quartier. Ce programme de rénovation énergétique devra prendre en compte aussi l’importance des usages et participer à diffuser largement dans la ville les enjeux énergétiques et les possibilités d’y apporter réponse.

99 CRÉER UN FONDS DE DOTATION EN FAVEUR DE LA BIODIVERSITÉ

La ville de Brest et Brest métropole consacreront chaque année 1% du montant total des investissements engagés dans la rénovation énergétique des bâtiments publics pour constituer un fonds destiné à renforcer la plantation publique et privée d’arbres sur le territoire et accompagner les projets de biodiversité et de préservation des écosystèmes marins à Brest et dans le monde.

Nos collectivités inciteront les entreprises qui engagent des démarches identiques à contribuer à ce fonds pour renforcer encore la prise en compte collective autour de ces enjeux et la visibilité des actions.

100 PRIVILÉGIER LA CONSOMMATION D’ÉNERGIE VERTE

De plus en plus de collectivités en France comme dans le monde entier s’engagent dans la transition énergétique à différents niveaux et décident de s’approvisionner auprès de fournisseur d’énergies renouvelables (Enercoop ou autres) pour une partie de leurs besoins.

Nous souhaitons accompagner ce mouvement et faire en sorte que la Ville de Brest puisse augmenter fortement la part des énergies renouvelables dans sa consommation. Pour nos équipements publics, nous signerons des contrats d’approvisionnement en énergie 100% verte et en circuit court (médiathèques, équipements sportifs et culturels, équipements de quartier, etc.).

101 ÉTENDRE LE RÉSEAU DE CHALEUR BRESTOIS

La création du réseau de chaleur de Brest coïncide avec la construction en 1988 de l’usine d’incinération des déchets ménagers du Spernot. Aujourd’hui, cette usine permet de chauffer de l’équivalent de 20000 logements à Brest.

La valorisation énergétique des déchets ménagers permet de se substituer à la consommation d’énergies fossiles (gaz, fuel) pour le chauffage urbain ou la production d’eau chaude sanitaire. Parmi les principaux sites connectés, on compte les hôpitaux Morvan et Cavale Blanche, l’UBO, plusieurs ensembles de logements collectifs de Brest Métropole Habitat et de plus en plus de copropriétés.

Aujourd’hui plus grand réseau de chaleur de Bretagne, nous proposons d’amplifier son extension à travers la ville, et notamment sur le site du Technopôle Brest Iroise.

102 RENFORCER ENER’GENCE ET TINERGIE

Brest métropole dispose d’une Agence Locale de l’Énergie (ALEC) connue sous le nom Ener’gence. Cette agence agit au plus près des consommateurs finaux (particuliers, collectivités, entreprises, etc.) pour les aider à réduire leur consommation d’énergie et à recourir de manière plus massive aux énergies renouvelables.

Nous renforcerons la visibilité de cette agence en tant que guichet unique pour les économies d’énergie en amplifiant notre communication auprès des particuliers et entreprises (réseau d’affichage public, etc.). Les horaires de l’agence seront pensés de manière à permettre aux habitants de bénéficier du meilleur accès possible à ce service.

Nous amplifierons le dispositif Tinergie pour la rénovation de l’habitat à l’échelle de Brest métropole (accompagnement, conseil et subventions sous certaines conditions) en augmentant de manière significative l’enveloppe des aides financières à destination des particuliers. Ce fonds viendra en complément des aides de l’État.

Nous étudierons par ailleurs avec les acteurs du Pays de Brest et la Région Bretagne la mise en place d’un système de tiers-financement pour la rénovation énergétique des logements privés.

103 ADAPTER NOS LOGEMENTS AUX EXIGENCES ENVIRONNEMENTALES ET SOCIALES

Même si les dernières statistiques disponibles confirment une baisse régulière des émissions de GES émises par l’habitat (-2% par an), le logement reste un secteur très consommateur en énergie et fortement producteur de GES (39% du volume global). Cet énorme chantier de transformation énergétique de nos logements reste devant nous.

Aider à faire et assurer le lien entre projets particuliers de rénovation thermique et opérateurs de services est indispensable. Nous avons d’ores et déjà à notre actif 2500 logements rénovés depuis 2014, dont 725 réhabilitations énergétiques accompagnées au sein de la plateforme dématérialisée Tinergie.

Atteindre un gain énergétique supérieur, optimiser ses coûts de travaux, gagner en confort et donner accès aux aides financières sont les objectifs prioritaires de Tinergie. Conjointement, 2400 propriétaires se sont engagés dans des diagnostics énergétiques de leur bien.

La dynamique est donc lancée mais nous devons la poursuivre en augmentant le taux de rénovation des logements à 3% par an jusqu’en 2050, soit accompagner chaque année 500 ménages en maison individuelle et 250 logements en copropriété.

104 RENFORCER LA LUTTE CONTRE LA PRÉCARITÉ ÉNERGÉTIQUE

Depuis 2014, nous avons mis en place un dispositif dédié à la lutte contre la précarité des ménages modestes confrontés à des problèmes d’inconfort technique dans leur logement via le Service Local d’Intervention pour la Maîtrise de l’Énergie sur le territoire de la métropole.

Nous poursuivrons la dynamique de lutte contre la précarité énergétique en accompagnant au minimum 1500 ménages modestes sur les six prochaines années.

Nous permettrons aux personnes à faibles revenus d’engager des travaux énergétiques de leur logement via la mise en place d’un «pass énergétique» qui permettra d’engager, de mettre en œuvre et de financer des travaux d’économies d’énergie via un accompagnement technique complet et une solution de financement personnalisée.

105 AMPLIFIER L’INSTALLATION DE PANNEAUX PHOTOVOLTAÏQUES

Depuis 2016, nous nous sommes lancés dans une politique de développement de l’énergie solaire avec l’installation de panneaux photovoltaïques sur les bâtiments publics de la métropole (dépôt du tram, Ateliers des Capucins, écoles, futur gymnase Foch etc.) et la mise en ligne d’un cadastre solaire et d’un accompagnement des particuliers via la plateforme Tinergie.

Nous proposons d’amplifier l’installation de panneaux photovoltaïques sur les bâtiments publics dont une partie sera utilisée en autoconsommation et de renforcer le soutien aux particuliers, notamment financier.