BREST, AU COEUR DE LA CONNAISSANCE ET DE LA CULTURE

dans Développement économique et Education et soutien à l'enfance, le 13 décembre 2019 | 0 commentaire

 

NOS 26 000 ÉTUDIANT.E.S FONT LA VILLE

Avec l’université et les écoles supérieures, notre ville est devenue une place forte de la connaissance et continue d’accueillir chaque année de plus en plus d’étudiants. Avec le dispositif d’accueil « Brest Life Expérience », nous leur permettons de découvrir la ville et ses atouts. La cité internationale Nelson- Mandela, inaugurée en décembre 2017, s’inscrit dans cette volonté d’intégration : ce nouveau lieu novateur, implanté au cœur du plateau des Capucins, accueille tout au long de l’année des chercheurs internationaux dans des conditions optimales.

BREST ? UNE NATURE TRÈS NUMÉRIQUE !

Avec de nouveaux équipements, une volonté politique forte et sa stratégie numérique « Brest Horizon Digital », Brest métropole soutient résolument le numérique et l’économie de la connaissance. Après la labellisation métropole French Tech en 2015, la dynamique de l’écosystème numérique du territoire a permis d’obtenir le label exigeant Capitale French Tech 2019. L’ambition se poursuit et s’amplifie pour développer l’économie numérique et accompagner les startups dans les domaines de la mer, la santé, la banque- assurance, l’agri-agro, le commerce et le bâtiment. Fort de ces atouts, ce sont plus de 800 emplois qui sont créés chaque année sur le territoire dans la filière numérique.

LES ARTS COMME FACTEUR D’ATTRACTIVITÉ

La promotion et l’accompagnement des arts font partie intégrante de notre attractivité. Nous soutenons le Conservatoire régional, l’École Européenne Supérieure d’Arts de Bretagne (EESAB) et le musée des Beaux-Arts. Le centre d’art contemporain Passerelle, le Quartz et le Fourneau participent eux aussi au rayonnement de Brest. Ces équipements vont connaître d’importantes évolutions : rénovation du Quartz, installation du Fourneau aux Capucins, attribution de nouveaux locaux à l’EESAB et projet d’extension du musée des Beaux-Arts ont d’ores et déjà été actés par notre majorité.